Anique Granger

Site officiel

ag_02

À PROPOS

La dernière année en fut une de création, d’introspection et de grands bouleversements pour Anique Granger. Après s’être littéralement jetée dans le vide, guidée par le tumulte de ses contradictions, elle revient avec son troisième album Aimer comme une émeute, une bataille entre la haine et l’amour, la tempête et le calme, la chute et l’ascension. 

Une réalisation de Fred Fortin, qui a rassemblé une équipe de musiciens solides, dont chacun marque actuellement l’univers québécois : François Lafontaine aux claviers, Jocelyn Tellier à la guitare, Samuel Joly à la batterie, Fred Fortin à la basse et Rick Haworth au pedal steel. En la poussant à faire confiance à la spontanéité des performances live en studio, Fred Fortin a sorti Anique Granger de sa zone de confort, sans toutefois dénaturer l’essence de l’auteure- compositeure-interprète, reconnue pour son jeu de guitare et ses textes foisonnants. En résulte un son folk-pop, une tension électrique et une poésie désarmante. 

Originaire de la Saskatchewan, Anique Granger défend la francophonie de l’Ouest avec brio depuis plus de 15 ans. Plusieurs tournées pancanadiennes et quelques allers-retours en Europe, où elle a présenté ses deux premiers albums solos, ont meublé les dernières années. 

Son dernier album Les outils qu’on a réalisé par Rick Haworth a reçu plusieurs coups de chapeau de l’industrie, dont une nomination au Gala des prix Trille Or 2013 dans la catégorie Meilleur album de l’Ouest canadien, ainsi que le titre de Finaliste aux Canadian Folk Music Awards en 2012, dans la catégorie Album francophone de l’année. En 2011, la Fondation SPACQ lui discernait le prix Edith Butler pour son premier album Pépins.

Photo: Jen Squires